Cascades de glace alpines, goulottes & mixte, 2022

22.01.2022


C’est chaque fois un peu rock’n’roll d’organiser la sortie « cascade de glace » de la section prévôtoise. Conditions, niveau d’expérience des participants ainsi que leur matériel, sans parler depuis peu, du certificat Covid, bref, beaucoup de choses à mettre dans le panier. De plus, pour cette activité, il est mieux de regarder au dernier moment, si c’est possible.
Pour ces différentes raisons, j’ai choisi, pour le premier jour, la facilité, en conviant deux adultes et trois ojien à Engstligenalp et ses cascades « artificielles » à 1900m. C’est dingue ce que l’on peut faire avec quelques tuyaux ; ça donnerait plein d’idées.
Après avoir réussi à faire tenir des crampons sur certaines chaussures, moins évidentes que d’autres, c’est parti pour donner des coups de pioches. Le monde arrive, il n’y a plus un ancrage qui n’est pas occupé. Fort heureusement, la convivialité règne et chacun peut utiliser une corde en place si elle est libre.
De cette façon, nous grimpons plus que si nous devions à chaque fois attaquer depuis le bas, il est aussi bon de ne pas devoir trop réfléchir, parfaire sa technique, constateraussi que si on frappe moins, ça tient quand même (la plupart du temps…).
C’est bien démonté que nous attrapons la dernière benne qui nous ramène dans la vallée. Il est temps de rentrer, manger et dormir car demain est un autre jour. Nous avons fixé un rendez-vous à Moutier pour, si besoin, un Jura-trip cascade qui ne va pas nous décevoir et où nous allons faire mouche du premier coup.


 


 


14-15 janvier 2022,


Il est enfin venu le temps d’aller taper du glaçon avec mon ami Matt. Déjà-mi-janvier, la fin de saison n’est plus si loin.
C’est en début d’après-midi que nous débarquons à l’Oeschinenwald. Il n’y a pas foule, les cascades sont minces, blanches et elles coulent, température 4°c… ce n’est pas gagné, surtout la première fois de l’hiver, là où nous ne sommes pas les plus vaillants. Après les avoir toutes jaugées, c’est au pied de la dernière, Namenlos, la plus à gauche, que nous chaussons les crampons.
Matt attaque, sous la douche, 6 mètres bien verticaux avant de poser la première broche. Les vieux souvenirs de terreur, qui s’accumulent toujours plus dans un coin de notre mémoire, ne sont pas usurpés, ils sont même totalement objectifs. La glace, c’est du sérieux, on engage la viande pour de vrai !
Une seconde longueur plus aisée me convient à merveille, puis nous constatons que la partie supérieure de la voie, après la vire, n’est pas en conditions. Bref, nous n’allons pas nous mettre de nuit et être en retard à l’apéro à notre gîte, le Rendez-vous.


Lendemain matin, départ à la frontale sur la piste de ski en direction du lac d’Oeschinen. Car c’est samedi, notre but du jour est visible sur la webcam, de plus quelques allusions ont déjà fuité sur les réseaux sociaux, alors il ne sert à rien de traîner, c’est la loi de la jungle, être le premier sous peine de rentrer bredouille. Un crève-cœur nous transperce lorsque nous passons près de "Rübezahl" et compagnie, avec les panneaux d’interdiction d’accès qui nous laissent songeurs, il y a tant de souvenirs  dans cette « Staubbachwand ». Une société aseptisée au risque 0, c’est ça que le monde veut aujourd’hui, quand on sait que l’on doit tous mourir un jour…


Une fois le lac traversé, sur 20cm de glace, nous rejoignons facilement l’attaque de Januarloch, tout en haut, le trou dans lequel la voie se termine nous fait de l’oeil. La suite ? Que du bonheur, une première longueur facile, puis le crux de la deuxième, qui rehausse relativement la difficulté. Je pense qu’en meilleurs conditions, cela doit se faire aisément plus à droite. Mais ce n’est pas le cas aujourd’hui et son franchissement implique de s’éloigner considérablement de ce fameux risque 0. Plus haut, ça se couche et ça mouille, puis une jolie partie verticale permet d’entrer dans le trou (...). Derrière nous, 2 cordées, probablement montés à la première benne ont retourné leurs talons pour chercher d'autres glaçons, enfin une autre, plus chanceuse a pu attaquer la cascade au moment où nous avons tiré le premier rappel. Bon, c’est quasi sûr qu’ils sont rentrés à la frontale.
Quant à nous, bienheureux, c’est à ski, avec des chaussures toutes molles, que nous rejoignons la vallée, des cristaux de glace plein les yeux. Vivement la prochaine !


De retour chez moi, après avoir étalé mes affaires détrempées, j’ouvre ma boîte mail, et là, on m’annonce que je suis en quarantaine depuis ce matin même. Au moins, j’aurai bien profité de ce premier jour « d’isolement » mais demeure bien songeur ; non, décidément, la société d’aujourd’hui ne veut vraiment plus dépasser le risque 0.


 


Instagram


Pour plus d'informations...

Rêves éphémèresRêves éphémères

BergtourBergtour

KanderstegKandersteg

Galerie photo

Engsligenalp, on fait des miracles avec quelques tuyaux
Engsligenalp, on fait des miracles avec quelques tuyaux

Pic nic au soleil avant de retourner se démonter les bras, la jeunesse est impatiente
Pic nic au soleil avant de retourner se démonter les bras, la jeunesse est impatiente

Aussi apprendre à ne pas abandonner de vis en cas de but
Aussi apprendre à ne pas abandonner de vis en cas de but

Que du bonheur
Que du bonheur


Celle-là, elle a la douche intégrée, à faire en dernier de préférence
Celle-là, elle a la douche intégrée, à faire en dernier de préférence

En tête, ça change
En tête, ça change

Une belle journée, malgré le succès de l installation
Une belle journée, malgré le succès de l installation




Un peu de caillou...
Un peu de caillou...

Premiers pas de la saison dans la classique "Namenlos" de l Oeschinenwald
Premiers pas de la saison dans la classique "Namenlos" de l Oeschinenwald

Rübezahl 2022, ces panneaux sont un crève coeur! Notre société veut le risque 0 aujourd hui et c est bien triste.
Rübezahl 2022, ces panneaux sont un crève coeur! Notre société veut le risque 0 aujourd hui et c est bien triste.

Lac d Oeschinen, objectif en vue
Lac d Oeschinen, objectif en vue

Januarloch à droite
Januarloch à droite

Première longueur de Januarloch
Première longueur de Januarloch

Lac d Oeschinen et la mince colonne de la seconde longueur de Januarloch qui constitue le crux de la voie cette année
Lac d Oeschinen et la mince colonne de la seconde longueur de Januarloch qui constitue le crux de la voie cette année

Januarloch
Januarloch

Januarloch
Januarloch

Januarloch, une bien belle sortie raide,  très originale.
Januarloch, une bien belle sortie raide, très originale.

Bon pied, bon oeil.
Bon pied, bon oeil.

quand on vous dit qu il ne faut pas aller dessous... Engstligenalp 2018
quand on vous dit qu il ne faut pas aller dessous... Engstligenalp 2018